La finance islamique veut mettre l’individu et les besoins de la communauté humaine au cœur de l’activité financière.

DSC_0001-1Tout financement est adossé à un actif réel, en vertu de la conception instrumentale de la monnaie : l’argent ne doit pas générer de l’argent sans être au service de l’économie réelle. » Isabelle CHAPELLIERE.

La finance islamique veut mettre l’individu et les besoins de la communauté humaine au cœur de l’activité financière.

Entretien avec Isabelle CHAPELLIERE, Chercheuse associée au CHERPA, Observatoire du religieux, Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence. Continue reading

La religion peut et doit s’inscrire comme partie prenante du monde financier.

« Les religions doivent d’abord faire « leur job » et donner un sens à la société, afin que celle-ci intègre les principes éthiques fondamentaux. Elles doivent ensuite se réapproprier le champ économique. »
Franck MARGAIN, Directeur général d’une grande banque internationale à Paris.

 La religion peut et doit s’inscrire comme partie prenante du monde financier.
Entretien avec Franck MARGAIN
Directeur général d’une grande banque internationale à Paris.

Continue reading